Cycle de l'automne et biorythme

Bon, ben voilà, c’est l’automne !

Une saison que j’adooore pour ses couleurs, le début des temps chauds doudous…

Et que je ne peux pas m’empêcher d’appréhender, après l’énergie de l’été. Car, force est de constater que, le froid qui s’installe, les nuits qui raccourcissent et notre rythme de rentrée qui s’est installé (mais c’est quoi cet agenda qui se remplit tout seul, il est vivant ou quoi???)… ça n’est pas si facile. Argh, c’est même dur !

Il est alors plus que temps de se rappeler la notion de biorythme.

Non, non, non, nous ne sommes pas censés courir comme en été, mais plutôt douuucement ralentir. Et récolter les derniers fruits avant l’hiver.

Mais pas évident, avec la civilisation du tout électrique, des lumières la nuit, des écrans tout le temps, des horaires de travail qui restent les mêmes, été comme hiver, des injonctions à rester au top de ton énergie…

Et si nous acceptions que ça n’est tout simplement pas possible (de garder l’énergie de l’été, pas de ralentir )? 

 

Minimalisme et énergie automnale

Parce que si on observe bien, le constat est le suivant : Tu te sens écrasé(e) par les taches à faire, ta todo list devient une montagne? Alors qu’il y a encore quelque jours, hop, hop, hop, c’était trop « fasse » (alias facile) ?

Le sentiment de vivre dans le brouillard est de plus en plus présent.  Tu traines un sentiment de frustration ? Tu te sens encombré(e) ?

Ok, c’est l’automne qui agit. Oui, oui, oui.

Et c’est tant mieux car si on accueille ce ralentissement (attention, en plus l’hiver n’est pas loin !), on va pouvoir en recueillir des bénéfices en terme d’énergie et de joie de vivre.  🙂

Première étape : faire du tri ! Elaguer, simplifier, mettre en réserve.  Alors, c’est peut-être le moment de faire du vide. ça tombe bien, c’est vraiment la saison idéale pour ça (le printemps n’est pas mal non plus…). En médecine chinoise, c’est le moment d’ « abandonner l’ancien pour accueillir le nouveau ».

Je ne sais pas toi, mais moi, j’adore donner dans les ressourceries ou aux copains qui peuvent avoir besoin des vêtements pour enfants, objets divers ou livres qu’on ne lit plus…

C’est d’ailleurs comme ça que je suis tombée sur mon livre inspirant de l’automne (enfin, du mois d’octobre 😉  ) : « L’essentiel et rien d’autre, ou comment le minimalisme peut vous rendre heureux » de Fumio Sasaki chez Guy Trédaniel.https://livre.fnac.com/a10867376/Fumio-Sasaki-L-essentiel-et-rien-d-autre

 

D’ailleurs, dans un article précédent , je parlais d’oser ranger pour avancer.http://soazig-hernandez.fr/oser-ranger-pour-avancer/

Ici, pas question de rangement (encore que…) mais nous sommes clairement sur : oser se séparer des objets qui nous encombrent pour laisser circuler notre énergie et faire de la place à autre chose.

ça tombe bien, c’est le boulot de l’automne !

Et si nous nous laissions embarquer dans le mouvement ? Repense à cet objet que tu as pensé cinq fois à jeter, à ce manteau dans la penderie depuis trois ans…

Il est temps de passer à l’action (et si vous le donnez, vous ferez surement un heureux). 🙂

N’hésitez-pas à me mettre en commentaire vos démarches et autres ressources sur le sujet !

Belle fin d’automne ! 🙂

 
 

 

"Pour un minimaliste, l'objectif n'est pas de réduire le nombre de ses biens, mais d'éliminer les distractions pour se concentrer sur les choses vraiment essentielles. Le minimalisme n'est qu'un début, un outil."

Vous avez des questions ? Un besoin d’accompagnement ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Envie de vous inscrire dans une démarche de changement ?

Recevez de l’actualité, des outils, des conseils, des retours d’expériences concrets et des techniques pour vous accompagner au changement en douceur.

Et bien plus encore…

*Vos informations resterons confidentielles.

Abonnez-vous gratuitement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Demandez votre extrait de méditation gratuitement