Avez-vous déjà entendu parlé de communication non violente ou CNV ?

Pour ma part, l’aventure a commencé dans la relation avec mon compagnon et s’est accentué à la naissance de mes enfants (beaucoup de jolis déclics sont venus de là, soit dit en passant). 🙂

Je m’en sers maintenant tout le temps et notamment dans mon travail d’accompagnement au changement écologique.
J’adore progresser en CNV ! J’ai encore du boulot ! 😉

Alors, comment réussir à communiquer avec les autres sans subir ni faire subir?

Je me suis renseignée et ai commencé à lire les livres de Marshall Rosenberg notamment : les mots sont des fenêtres ou bien ce sont des murs. C’était un peu trop intellectuel pour moi au début, beaucoup de principes, de procédures… Et oui, car j’ai découvert, que tout ça, ça se pratique sinon ça ne fonctionne pas : il faut l’expérimenter, le tester, avancer pas à pas !

Un exemple : avez-vous remarqué à quel point un même terme, en fonction du ton, de la façon dont il est dit et surtout de l’intention de la personne, peut vous donner un coup de point au plexus, vous mettre en colère ?

Ou, tout au contraire être accueilli comme une demande claire et juste ( même si c’est la gestion des poubelles…)…

Parfois, si la personne en face de moi me donne des ordres sur un ton autoritaire, je n’ai juste pas envie d’y répondre car son attitude ne prend pas en compte mon besoin de respect, d’écoute, d’harmonie. Je peux alors réagir à son attitude me soumettant pour avoir la paix tout en générant en moi une colère, un ressentiment (attitude passive). Je peux aussi réagir avec colère tout de suite (attitude agressive). Ou encore exprimer ce que je ressens tout en posant une demande claire (attitude assertive).

L’attitude assertive

Cette attitude assertive est, en général, la plus fructueuse lorsqu’on arrive à la mettre en place. On est d’accord, c’est pas évident. Cela demande de la pratique mais ça marche !

Tous les jours, avec mes enfants, mes collègues, mon chéri, mes amis, mes clientes, les collectifs, les habitants, les étudiants, bref tous les humains que je croise, j’ai des occasions infinies de pratiques sur le plan personnel et professionnel…

Merveilleux pour progresser car la communication non violente commence d’abord par réussir à être bienveillant avec soi-même. Et oui, cela ne marchera pas si vous essayez de prendre soin des autres tout en vous mettant de côté. La CNV pousse aussi à prendre une place plus équilibrée.

Je sais maintenant très vite sortir du je de « celui qui a raison » tout en exprimant ma vérité. Parfois, je n’essaie même pas de m’exprimer mais j’écoute et j’observe beaucoup les interactions. J’ai appris à moins dépenser d’énergie dans les batailles de « Celui qui a raison ». Et je parle en mon nom (« parler en je » pour les intimes).

Pour plus d’infos, j’aime beaucoup l’infographie des écolos humanistes et leur description du bonhomme OSBD (Observation Sentiment Besoin Demande)

Avez-vous déjà entendu parlé de communication non violente ou CNV ?

Bref, je suis fan de CNV et communication bienveillante
Et vous ? Des astuces à partager ?

Designed by Rawpixel.com

Vous avez des questions ? Un besoin d’accompagnement ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Envie de vous inscrire dans une démarche de changement ?

Recevez de l’actualité, des outils, des conseils, des retours d’expériences concrets et des techniques pour vous accompagner au changement en douceur.

Et bien plus encore…

*Vos informations resterons confidentielles.

Abonnez-vous gratuitement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Demandez votre extrait de méditation gratuitement